Emissions Radio, Articles de Presse et WEB Français

Emission pour les parents " Du temps pour moi" sur Téva, animée par Emilie Albertini

Emission diffusée le 22 janvier  2011 sur la chaîne de Télévision TEVA. REDUFFUSION le 26 janvier 2011 sur TEVA.fr

Interview autour  d’une journée avec votre enfant : est-t-il nécessaire d’organiser des activités hors de votre domicile pour que votre enfant soit heureux? Pourquoi ne pas envisager une journée passée à deux à la maison, des moments de partage inoubliables!

 Participation à l’émission radio "Faut qu’on en Parle", sur Sud Radio, animée par Laurence Peraud

 Interventions, en direct sur les ondes de la radio, en tant que psychologue-psychothérapeute : Ecoute, analyse et propositions de solutions pour les problématiques soulevées, discussion autour de thématiques choisies par l’animatrice Laurence Peraud.

Thèmes et dates des interventions sur Sud radio:

 1/ L’adoption plénière (5 octobre 2010)

  2/ Les discordes familiales : "Je suis fâché avec ma famille" (13 septembre 2010) :

 Discussion autour des mésententes familiales.

 3/ La maternité et la paternité : "Je ne veux pas avoir d’enfant. Et alors!" (9 juin 2010)

Discussion autour du choix de devenir ou non parent. Pourquoi les autres ont un regard négatif parce que l’on n’a pas

envie d’être père ou mère, cela implique qu’il faut  face aux représentations de la société...

4/ D'autrès thèmes généralistes sur des sujets d'ordre psychologiques comme par exemple : le non dit en psychologie, la depression, les conflits de couple, l'infidèlité, l'estime de soi, le harcèlement moral etc...

Interviewée en d’octobre 2010 pour magicmaman.com (groupe Marie Claire):    La thérapie familiale

Article sur la thérapie familiale :

Qu’est-ce qu’une thérapie familiale ?

Désaccords, manque de communication, malaise familiale… Il est parfois difficile de résoudre ces problèmes sans une aide extérieure. Nicole Hortance, psychologue clinicienne, revient sur le principe d’une thérapie familiale ainsi que sur ces bénéfices.

par Fiona Gautier21/10/2010 | 12:04

 

Une famille fonctionne comme une seule et même entité. Lorsqu’un des membres de cette entité souffre ou présente une détresse psychologique, cela peut retentir sur le reste de la cellule familiale. C’est dans ce cas qu’une thérapie en famille est bénéfique et permet de dénouer problèmes, tensions et conflits. Nicole Hortance, psychologue clinicienne et psychothérapeute, nous explique l’intérêt et le fonctionnement d’une thérapie familiale.

 Une thérapie familiale… pour qui ? Troubles alimentaires, repli sur soi, échec scolaire… Parfois le mal-être d’un enfant s’exprime dans son rapport aux autres, et cela notamment au sein de la cellule familiale. C’est pour cela qu’une thérapie est parfois nécessaire pour aider à comprendre les raisons et la provenance du malaise.
Le spécialiste se concentre souvent sur l’enfant car c’est généralement chez lui que se trouve l’origine du malaise collectif et que resurgit les symptômes d’une détresse psychologique. « Cependant, même si la souffrance est la plupart du temps plus visible chez l’enfant, il ne faut pas pour autant oublier qu’une thérapie familiale est un traitement de groupe et qu’il s’adresse à tous les membres du clan, voire même parfois certaines personnes extérieures » ajoute la spécialiste. Une thérapie familiale… pourquoi ?Une thérapie familiale a pour objectif de détecter l’origine des relations dysfonctionnelles des parents et/ou de la fratrie. Le spécialiste décode les échanges verbaux et la façon de communiquer entre les membres. Il repère les angoisses, les peurs, les non-dits et les souffrances cachées sans oublier de prêter attention à l’histoire familiale car il peut parfois s’agir d’un traumatisme remontant à plusieurs années.Grâce à la discussion, des jeux de rôles et le décryptage des émotions, le psychologue pointe du doigt le malaise et réinstaure peu à peu la communication au sein de la famille améliorant ainsi la cohésion du groupe.Une thérapie familiale… comment ? « Lors d’une première séance, j’ai pour habitude de faire asseoir la famille de cercle pour permettre à chacun de bien s’écouter. Ensuite, les membres se présentent tour à tour et raconte comment ils perçoivent la vie à la maison, ce qui va, ce qui ne va pas. Je fais souvent commencer celui qui souffre le plus et qui a le plus de difficultés pour inciter le reste du groupe à réagir ». Cependant, lorsque l’enfant est trop petit, Nicole Hortance utilise une méthode transversale. La psychologue peut être amenée à recevoir, dans un premier temps, les parents qui expliquent le fond du problème, puis l’enfant seul ou avec son père et sa mère. Généralement, ajoute Nicole Hortance, la séance dure 1 heure 30, mais cela peut varier en fonction du problème et de l’état psychologique du patient.

 Merci à Nicole Hortance, psychologue clinicienne- psychothérapeute et membre du Syndicat National des Psychologues. 

par Fiona Gautier21/10/2010 | 12:04

 

 

 

 

(c) Copyright Nicole HORTANCE 2015