Phagophobie: trouble du comportement alimentaire

Vous êtes phagophobe?

Depuis quelques semaines, quelques mois, voire quelques années vous avez très peur de manger et de vous étouffer. Vous mettez "un temps fou" à mastiquer vos aliments, à finir votre assiette et ressentez une profonde angoisse.

Votre seule constatation aujourd’hui est que votre état se détériore de plus en plus...
Vous fuyez les situations de confrontation aux autres en ne vous autorisant plus aucune rencontre, aucun restaurant et aucune invitation. "Je ne veux pas que mon problème soit visible, ou plutôt, je ne veux pas qu’on sâche que je suis différent(e) maintenant, du fait que les moments de repas sont un vrai calvaire pour moi."

Votre solution est de vous cacher et de faire semblant que tout va bien, ainsi, vous fuyez vos amis, vos connaissances et parfois même votre famille, car personne ne peut selon vous comprendre votre difficulté et votre rapport à l’alimentation. Ils s’interrogeront même "il ou elle est anorexique?, la perte de poids dont il/elle est sujet(te) est significative"!

Vous êtes seul enfermé dans votre problème : "une angoisse qui ne vous laisse pas un moment de répit" et une perte de poids difficile à supporter.

Seulement, manger, c’est normal et vous le savez bien!

Si vous avez réussi à survivre jusqu’à maintenant, c’est que vous avez apporté à votre organisme tous les nutriments qui lui sont nécessaires. Même en étant devenu phagophobe, vous cherchez à préserver votre santé en vous alimentant, différemment peut-être, mais en continuant tout de même à vous alimenter tant bien que mal.

En réalité votre rapport à l’alimentation est différent car la phagophobie vous place maintenant dans "un mode d’hypercontrôle".

Un groupe thérapeutique de parole et d’échange est mis en place pour vous permettre de comprendre et de traiter cette phobie très handicapante et envahissante émotionnellement.

Je prends déjà en charge des patients qui sont diagnostiqués "phagophobes" en séances invividuelles, et c’est seulement lorsque ces mêmes patients se sentent prêts à travailler en groupe (s’il en ont envie) et que le suivi psychothérapeutique le leur permettra également, qu’ils participeront à la séance hebdomadaire.

Une collaboration est en parallèle mise en place avec d’autres professionnels de la santé qui effectuent conjointement le suivi des patients, ceci dans le but d’aider ces mêmes patients à s’alimenter à nouveau rapidement.

Si vous souhaitez connaître les modalités de participation à ce groupe, contactez le numéro suivant : 06.35.58.01.70.

L’intégration au groupe implique une première consultation individuelle d'évaluation pour voir évaluer le niveau de pathologie de chacun des participants.

 

(c) Copyright Nicole HORTANCE 2015